Les premières blagues de l’histoire étaient-elles drôles ?

Publié le : 14 juin 20225 mins de lecture

La réponse à cette question qui titre l’article d’aujourd’hui serait en grande partie NON. En d’autres termes, les premières blagues de l’histoire n’étaient pas très drôles, ou pas très drôles… si on les regarde du point de vue d’aujourd’hui.

Ainsi, si nous examinons le sens de l’humour que les êtres humains avaient il y a plus de 3000 ans et celui d’aujourd’hui, nous constaterons que, comme tant d’autres choses, il a évolué.

Quoi qu’il en soit, tout dépend de la société à laquelle nous nous intéressons. Autrement dit, l’humour n’était pas exactement le même chez les Sumériens que chez les Grecs, les Égyptiens ou les Romains.

Cependant, nous observons entre les premières blagues de l’histoire, en les comparant à celles d’aujourd’hui, un facteur conjoncturel important. C’est-à-dire que, comme c’est le cas aujourd’hui, c’est chaque société qui fixe le cap du sens de l’humour, quelque chose qui n’a pas beaucoup évolué depuis des milliers d’années.

Les premières blagues de l’histoire

Un groupe d’universitaires de l’université de Wolverhampton, en Grande-Bretagne, a entrepris une étude des plus anciennes blagues de l’histoire qui ont survécu à de multiples modernités.

Comme nous l’avons déjà mentionné, des professeurs tels que Paul McDonald, spécialiste de la Faculté des sciences humaines et sociales, ont montré que le sens de l’humour a évolué au fil des ans, reprenant d’anciens formats tels que les questions et les réponses dans la formulation des blagues. D’autres, en revanche, étaient des proverbes et des devinettes pleines d’esprit.

Cependant, malgré l’évolution des blagues au cours de ces milliers d’années, elles avaient toutes un point commun qu’elles conservent encore aujourd’hui, leur volonté d’aborder les tabous et les sujets interdits dans la société.

Selon McDonald, les blagues d’antan, tout comme celles d’aujourd’hui, avaient déjà un certain « contenu rebelle » – utilisant des exutoires qui n’étaient pas socialement approuvés -, en utilisant des formules telles que les jeux de mots. C’est pourquoi l’humour scatologique, par exemple, était également présent dans de nombreuses blagues.

Quelques-unes des premières blagues de l’histoire

La meilleure façon d’expliquer comment étaient les premières blagues de l’histoire est d’apprendre à les connaître. Pour ce faire, nous allons voir quelques-unes de celles extraites par l’étude susmentionnée afin que chaque lecteur puisse juger s’il trouve cela drôle ou non et évaluer comment le sujet a évolué jusqu’à aujourd’hui de son point de vue personnel.

La femme avant le mari

Cette blague est la plus ancienne connue, et est datée entre 1900 et 1600 avant J.-C., à l’époque de la culture sumérienne. Nous observons une composante prédominante de machisme et d’eschatologie dans son contenu.

Critique du pouvoir

Extrait du papyrus dit de Westcar, dans ce document égyptien conservé depuis 1866 au Musée égyptien de Berlin et daté de 1600 avant J.-C., nous observons que les passions humaines, notamment des hommes envers les femmes, sont une constante de l’humour de tous les âges.

Blagues avec humour et morale

« Trois bouviers d’Adab avaient soif. L’un possédait un taureau, l’autre une vache et le dernier un chariot. Le propriétaire du taureau ne voulait pas aller chercher de l’eau car il avait peur qu’un lion mange son taureau. Le propriétaire de la vache ne voulait pas y aller non plus car il avait peur que son animal se perde dans le désert. Le propriétaire du chariot ne voulait pas y aller car il craignait que sa cargaison ne soit volée. Ils sont donc partis tous les trois pour aller chercher de l’eau. Pendant la recherche, la vache est tombée enceinte du taureau et quand un veau est né, il a mangé tout le chargement du chariot. Problème : à qui appartient le veau ? »

Datant de 1200 avant J.-C. en Mésopotamie, cette blague est plutôt une sorte de mise en garde qui montre que, parfois, plus que les blagues, l’humour et la satire se concentrent sur les histoires courtes et les proverbes.

Si vous avez été amusé par l’une de ces trois premières blagues connues dans l’histoire, vous avez peut-être le sentiment que notre façon de faire de l’humour n’a pas évolué, même si, dans de nombreux cas, les moyens utilisés ont évolué. Par exemple, les célèbres mèmes.

Quelques blagues à raconter sur les restaurants
Questions pièges auxquelles on ne répond pas facilement

Plan du site