La maturité signifie rire de quelque chose qui nous a fait pleurer

Publié le : 14 juin 20226 mins de lecture

Faire le point sur son passé n’est jamais une tâche facile si vous n’avez pas réussi à le surmonter complètement, comme vous le devriez. Vous ne saurez que vous avez réussi que lorsque vous regarderez en arrière et rirez de quelque chose qui, à un moment donné, vous a blessé. Ce sentiment de plénitude que vous ressentez lorsque vous êtes capable de sortir d’une situation compliquée et de la regarder sous un jour différent s’appelle la maturité.

Lorsque vous traversez une période difficile, peut-être l’obscurité vous empêchera-t-elle, d’une manière ou d’une autre, de voir la sortie afin que vous puissiez vous diriger dans cette direction. Il est donc probable que vous préfériez rester sur place, sans opposer vos peurs et sans affronter toutes les créatures imaginaires qui se dressent comme une grande menace.

Néanmoins, si vous vous rappelez d’autres situations dans lesquelles vous avez ressenti cela, même si les circonstances n’étaient pas les mêmes (après tout, elles ne le sont jamais, tout comme on ne traverse pas deux fois la même rivière), vous comprendrez que les difficultés qui, en ce moment, semblent énormes, ont des faiblesses tout aussi grandes. Dès que vous pourrez les identifier, vous pourrez également regarder en arrière et sourire avec fierté de votre expérience, de vos peurs.

Peut-être, en lisant cette introduction, l’expression « on ne mûrit pas avec les années, mais avec les dégâts » vous sera-t-elle venue à l’esprit. D’une certaine manière, c’est exactement cela : tout à coup, ces blessures, qui sont maintenant des cicatrices, ne se rouvrent plus et sont la preuve la plus accablante qui vous montre que vous avez grandi et ce que vous avez appris.

Rire de ce qui nous a fait du mal

Les coups bas feront partie de vous pour toujours et, en fonction de la dureté de chacun d’entre eux, vous devrez faire preuve de plus ou moins de résistance lorsque vous vous retrouverez face à eux : ils vous accompagneront partout où vous les laisserez vous suivre, vous ne pourrez pas vous échapper et ils resteront imprimés sur ce livre qu’est votre vie. Il n’y aura pas d’exception, mais vous pourrez en faire de simples pages passées, celles que vous avez déjà lues et que vous ne relirez que si vous en avez envie.

Non seulement vous avez l’avantage de décider de les relire ou non, mais surtout, le pouvoir de vous en souvenir de la bonne manière, avec l’attitude que vous jugez nécessaire, est uniquement entre vos mains.

C’est pourquoi nous disons aujourd’hui que rire de ce qui vous a blessé est synonyme de maturité, car mûrir signifie aussi apprendre de soi et être sûr de ce que l’on est. Au moment où vous vous sentiez le plus perdu, vous avez trouvé votre point d’inflexion et c’est une raison plus que suffisante pour sourire : vous vous êtes libéré d’un passé qui vous retenait prisonnier et maintenant, vous savez comment défaire les nœuds qui se présenteront à vous à l’avenir.

Les erreurs qui deviennent des cailloux le long du chemin

La vie vous a sévèrement puni à travers les gouffres qui ont résulté de mauvaises décisions : certaines situations vous obligent à choisir entre plusieurs options qui vous tiennent toutes à cœur, vous plaçant entre le marteau et l’enclume. Toutes ces options vous mènent sur des chemins différents et il est probable que la dernière soit la mauvaise.

Les erreurs personnelles deviennent des petites pierres pleines de sens, un sens qu’il faut comprendre, pour éviter qu’elles ne réapparaissent à l’avenir et sur des chemins différents. Les pierres sont là, prêtes à vous faire trébucher à nouveau, jusqu’à ce qu’elles vous obligent à vous relever pour avancer : cela impliquera un effort énorme qui vous marquera.

La maturité, c’est aussi voir les erreurs comme des occasions d’apprendre et comme des outils pour vivre pleinement sa vie. Il est vrai qu’échouer fait mal, et parfois beaucoup, mais il est pire de se sentir mal de ne pas avoir eu le courage d’essayer quelque chose. Essayer, échouer et réessayer fait partie de votre découverte intérieure.

La maturité signifie se débarrasser de ceux qui nous ont fait pleurer

Il est vrai que ce qui vous a fait pleurer est souvent le résultat de vos propres actions, mais il est également possible que ce ne soit pas le cas et que quelque chose ou quelqu’un d’extérieur à vous vous ait fait du mal. Il est possible, par exemple, que vous vous soyez retrouvé dans une relation toxique dont vous avez eu du mal à sortir et qui vous a déstabilisé émotionnellement.

Peut-être êtes-vous à un moment de votre vie où il vous est difficile de couper les liens avec les personnes que vous aimez et qui vous ont donné le meilleur d’elles-mêmes : quelles que soient les circonstances, vous devez accepter les adieux et cesser de pleurer ce qui était et n’est plus.

La maturation est étroitement liée au fait d’être courageux à chaque étape, surtout les plus difficiles, afin de ne jamais manquer de force pour affronter les revers. De cette façon, vous ne parcourrez que des chemins de traverse et des souvenirs, comme de petits bagages de votre essence qui ont grandi avec le temps.

Aimer et rire : 2 ingrédients fondamentaux pour améliorer les relations avec les autres
Les blagues peuvent faire mal

Plan du site